Université de Bourgogne
Dijon, France

Marketing territorial : le département de Côte-D’Or vote « Bourgogne »

Created with Sketch.

Marketing territorial : le département de Côte-D’Or vote « Bourgogne »

La fusion des régions pose des questions majeures autour du marketing territorial : sous quel nom faut-il communiquer ? Quel(s) nouveau(x) message(s) sont à transmettre pour attirer le public ? Pour Pascale Lambert, directrice de Côte-D’Or Tourisme, le département doit continuer de communiquer sous le nom « Bourgogne ».

Avec 226 600 touristes recensés en 2017 dans les offices de tourisme, le département de Côte-D’Or, qui dépendait administrativement de la Région Bourgogne, est devenu en janvier 2016 l’un des départements de la grande Région Bourgogne-Franche-Comté. Si la fusion n’a pas impacté le fonctionnement de Côte-D’Or Tourisme, bras armé du Département pour le tourisme, elle soulève néanmoins de nouveaux défis pour les organismes touristiques départementaux : comment communiquer auprès des touristes à l’échelle nationale ? Mondiale ?

Pascale Lambert explique : « Au niveau touristique, nous avons toujours besoin de communiquer sur le nom « Bourgogne », surtout lorsque nous sommes en-dehors des frontières de la région ». En effet, à l’échelle mondiale, le nom du département Côte-D’Or est inconnu des touristes les plus présents comme les Chinois qui représentent 14,8% des nuitées du département en hébergement marchand.

Pour attirer les touristes, y compris français, il ne faut pas simplement avoir une vision « interne » mais également penser comme les touristes extérieurs au département. Qu’est-ce qui leur parle le plus ? La Bourgogne est une région mondialement connue, associée au vin, à ses paysages viticoles, aux Hospices de Beaune, et à la route des Grands Crus. Et même si tout cela se situe… en Côte-D’Or ! la Bourgogne reste le choix le plus stratégique, car le nom lui-même communique une vision, un art de vivre et une gastronomie.

« En matière de marketing, il faut nous laisser lancer nos campagnes sous la bannière Bourgogne puisque c’est la plus « rentable » pour nous » confie la directrice de Côte-D’Or Tourisme.

Réfléchir en termes de destination, trouver ce qui attire le plus de clients… tels sont les enjeux de la communication touristique de territoire.  « Par exemple, le Mont St-Michel est une destination en soi. On ne dit pas « je vais dans les Côtes d’Armor ou au Nord de l’Ille-et-Vilaine », on dit « je vais au Mont St-Michel » parce que la notoriété est portée par ces destinations. C’est ce que nous essayons de défendre le mieux possible aujourd’hui. Ne considérons pas la région administrative comme une région de promotion mais considérons la comme une région de structuration et de partage de bonnes pratiques », conclut Pascale Lambert.

Marion Clerc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *